+33679876028

Irish wolfhound ou lévrier irlandais

Caractéristiques

• Poids – 50Kg à 70Kg

• Taille – Femelle: 71cm à 81cm

                Mâle: 81cm à 94cm

• Poil – Mi-long

• Espérance de vie – 7 ans

 

Descriptif

Son poil : une texture de fil de fer ; elle est rêche et plutôt courte. Les poils sous les yeux et sous la mâchoire sont légèrement frisés et plus longs que sur le reste du corps.
Sa couleur : grise, blanche, noire, rousse, beige ou bringée.
Sa tête : longue et plate, et le crâne n’est pas très large.
Ses oreilles : situées haut sur le crâne et repliées le long de ce dernier, à la manière caractéristique des lévriers.
Ses yeux : petits et foncés.
Son corps : allongé et imposant, avec une musculature massive et un dos large. Ses pattes sont longues, droites et fortes ; parfaites pour lui permettre de sauter en hauteur.

 

Caractère et comportement

Qu’il s’agisse de marche ou de course, l’exercice quotidien doit être nettement plus limité avec un chiot Lévrier Irlandais, du fait de la fragilité de ses articulations. Il est préférable de s’en tenir au début à une marche journalière de cinq minutes, puis d’accroître progressivement le temps de marche. L’augmentation graduelle du temps d’exercice et de la distance parcourue doit continuer jusqu’à ce qu’il atteigne sa maturité, afin d’éviter d’endommager les articulations. En tout état de cause, en dessous d’un an, il faut éviter de dépasser trois kilomètres.

Par ailleurs, malgré l’affection et le dévouement qu’il porte à ses proches, l’Irish Wolfhound n’est pas le chien de garde le plus efficace qui soit, car il n’a pas le réflexe de se mettre à aboyer afin d’avertir d’un danger potentiel. De surcroît, même si sa grande taille peut suffire à faire peur aux intrus potentiels, il n’est pas du genre à adopter un tempérament agressif envers un humain, fusse-t-il mal intentionné.

De fait, ce chien intelligent recherche naturellement la compagnie des humains, ce qui en fait d’ailleurs un compagnon extrêmement loyal. Il s’entend bien avec tout le monde, et cela vaut d’ailleurs aussi s’il doit partager son quotidien avec un congénère.

C’est également son instinct de chasse qui explique qu’il soit conseillé de toujours le garder en laisse, pour éviter qu’il se mette en tête de poursuivre des petits animaux, des chats ou même des petits chiens inconnus qui passeraient à proximité. En effet, le risque qu’il soit victime d’un accident de la route est réel, car dès lors qu’il est accaparé par la chasse, il oublie son environnement immédiat, au point par exemple de traverser une route sans faire attention aux éventuels véhicules.

Ses besoins

La taille du Lévrier Irlandais fait que ce n’est pas un chien approprié pour tout le monde. En effet, même s’il est assez passif, il n’est tout de même pas recommandé pour la vie dans un appartement, du fait de son gabarit. Il faut avoir assez d’espace pour que tout le monde puisse se déplacer aisément. En outre, étant enclin à des problèmes d’articulation (à commencer par la dysplasie de la hanche), il n’est pas non plus recommandé pour un lieu d’habitation comportant des escaliers.

Le Lévrier Irlandais est donc nettement plus à son aise dans un endroit avec assez d’espace pour se dégourdir les pattes, avec de préférence un jardin clôturé, de manière à éviter les fugues du chien. Une clôture électrique sans fil ne parviendrait probablement pas à l’arrêter, son instinct de chasse prenant le dessus.

Alimentation

Comme tout grand chien, le Lévrier Irlandais représente un budget alimentation non négligeable.

En effet, il demande chaque jour de 540 à 1000 grammes de nourriture sèche de qualité donnée en deux repas – un le matin et un le soir.

La quantité exacte est à définir avec l’aide de votre vétérinaire, en fonction notamment de son âge et de son niveau d’activité.

Quoi qu’il en soit, du fait du risque élevé de dilatation-torsion de l’estomac du chien, il est important d’éviter toute activité physique intense dans l’heure qui précède, et surtout dans celle qui suit, chacun de ses repas.

Santé

L’insuffisance hépatique du chien
Cette maladie est le résultat d’une défaillance du foie, qui ne remplit plus ses fonctions métaboliques. Cette perte fonctionnelle est à l’origine de troubles métaboliques graves (déshydratation, diarrhée…) et peut conduire au décès du chien. Chez le Lévrier Irlandais, la cause la plus commune est l’intoxication suite à un dosage inadéquat de certains médicaments auxquels il est particulièrement sensible.

Commune chez les chiens de cette taille, la dysplasie de la hanche peut avoir différentes causes. Dans le cas du Lévrier Irlandais, c’est une condition héréditaire le plus souvent entraînée par le fait que le fémur ne s’insère pas complètement dans l’articulation de la hanche.

Les problèmes cardiaques du chien n’épargnent pas le Lévrier Irlandais. En particulier, un tiers des représentants de la race présentent un risque accru d’arrêt cardiaque causé par une cardiomyopathie dilatée (aussi appelée distension du cœur).

Entretien et hygiène

L’entretien de ce chien à poil dur n’est pas compliqué mais nécessite tout de même rigueur et constance pour maintenir la beauté et la propreté de son pelage.

Il n’a pas forcément besoin d’être toiletté, à part s’il est vraiment sale bien entendu, mais cela doit rester ponctuel.

Perte de poils :
La perte de poils est modérée tout au long de l’année, sauf lors des périodes de mue où elle s’intensifie. Des brossages quotidiens sont alors nécessaires.

L’Irish wolfhound ou lévrier irlandais

Très grande taille

Les chiens de plus de 50 Kg

Grande taille

Les chiens de 30 kg à 55 Kg

Moyenne taille

Les chiens de 20 kg à 35 Kg

Très moyenne taille

Les chiens de 10 kg à 25 Kg

Petite taille

Les chiens de 5 kg à 15 Kg

Très petite taille

Les chiens de moins de 5kg