+33679876028

Comment éduquer mon chiot ?

Comment éduquer mon chiot ?

Il est important d’apprendre à votre chiot, dès son plus jeune âge, à faire la différence entre « maison » et « parc ». Vous pouvez lui apprendre par votre comportement et un dressage approprié.

La maison n’est pas l’environnement idéal pour les jeux physiques et dynamiques. Si votre chiot reste à l’intérieur à cause du temps, vous devrez trouver quelque chose pour le distraire et l’amuser.

C’est le moment idéal pour commencer le dressage de votre chiot.

Voici nos astuces :

Donner des ordres

Pour éduquer votre chiot, il est important d’avoir des mots-clés, courts et les répéter souvent.

Le « NON » – d’une voix ferme et sans équivoque lorsque vous le voyez commettre une action répréhensible.

«ASSIS» – pour l’obtenir, en même temps que l’ordre, exercez une pression au niveau des reins, en soutenant avec l’autre main sa tête en hauteur. Lorsqu’il est assis, félicitez-le en mentionnant son nom, caressez-le.

L’apprentissage doit se faire à raison de plusieurs petites séances par jour (10 à 15 minutes) afin de ne pas lasser le chien.

Savoir le récompenser

Sachez récompenser votre chien. Pour être efficace, la récompense doit être significative pour votre chiot c’est à dire que vous devez féliciter votre compagnon par des caresses, des intonations de voix chaleureuses. L’utilisation de friandises doit rester exceptionnelle afin de préserver son poids de forme idéal (la croquette pouvant faire office de friandise).

Le jeu est primordial

Le jeu chez le chiot est un apprentissage des bonnes attitudes à prendre dans la vie. C’est aussi un plaisir partagé et un moyen privilégié pour l’éduquer. Le chiot aime mordiller, mâchouiller et même mordre. S’il mordille les mains, il faut l’en empêcher. Il est donc nécessaire qu’il ait ses propres jouets (attention à leur taille pour qu’il ne les avale pas).

La punition ? Avec modération !

Si votre chiot fait quelque chose qui vous déplaît, faites-le lui savoir clairement en disant « NON » d’une voix ferme sans crier car votre chiot a l’ouïe fine. Quand c’est possible, menez-le ensuite à adopter le comportement que vous souhaitez. Et quand il effectue ce bon comportement, récompensez-le généreusement par des caresses et avec la voix.

Le chiot connait le langage des chiens, sa mère l’attrapait par le cou en grognant. Vous pouvez reproduire ce geste délicatement en l’associant avec un « non » très sec. En grandissant, le chiot va associer le « non » au geste et vous n’aurez plus besoin d’effectuer cette pratique pour que le chiot s’exécute.