+33679876028

Comment Bien Choisir Son Chenil ?

Fév 1, 2022

Lorsque l’on veut adopter un chien, il faut penser à son quotidien. Plusieurs solutions s’offrent à nous pour donner un espace de vie confortable à son chien. Laisser son chien en liberté dans le jardin est une possibilité mais rien n’est plus inconfortable que de se demander si notre compagnon sera toujours à la maison lorsque l’on reviendra à la rentrera. C’est pour cela qu’acquérir un chenil ou box de détente est une solution de plus en plus prisée par les possesseurs de chiens. Toutefois, il faut absolument connaître quelques éléments afin de bien choisir son chenil.

Comment Bien Choisir Son Chenil

Comment Bien Choisir Son Chenil

Tout d’abord, une seule question ne suffit pas à obtenir la réponse la plus intéressante. Il faut alors se poser plusieurs questions à la suite pour faire le bon choix d’un box adapté à son chien. Plusieurs questions sont particulièrement utiles pour cela :

  • Quelle utilisation je veux en faire ?
  • Faire de cet endroit le salon privé ou la chambre de son chien ?
  • L’utiliser pour garder son chien en sécurité lorsque l’on s’en va ?
  • Donner un instant de repos et de tranquillité à son chien ?

Bref, nombreuses sont les possibilités d’utiliser un chenil…

Dans ce t article, nous allons voir comment bien choisir un chenil en fonction de son utilisation, de la taille de son chien et surtout savoir quels éléments il faut comparer pour choisir la solution parfaite et de qualité en adéquation avec nos besoins.


Quelle utilisation dois-je en faire?


Il faut savoir qu’un box sera utilisé par votre chien naturellement après une période d’éducation de celui-ci. L’utilisation doit se faire en plusieurs phases, mais votre chien s’y acclimatera très rapidement, ne vous en faites pas.

Phase 1 :

  • Une fois le chenil en place, il va falloir « donner envie » à votre chien l’envie d’y aller, donc avec une laisse, emmenez le dans ce qui sera bientôt sa chambre. Lorsqu’il s’y trouve, récompensez-le (caresses, compliments, friandises). Répétez l’action plusieurs fois, tout en restant avec lui.

Phase 2 :

  • Il a compris que l’endroit nouvellement confectionné est un endroit agréable, il est désormais temps de le laisser quelques temps seul à l’intérieur. Maintenant, lorsque votre chien est dans son box (ou chenil), sortez, fermez la porte et restez à proximité, afin qu’il ne se sente pas abandonné. Récompensez-le, et après 5 à 10 minutes, venez le récupérer. Renouveler cette étape plusieurs fois. N’oubliez pas, il faut que cet endroit soit synonyme de détente et de confort, afin que ce box, impersonnelle pour le moment, devienne son box !

Phase 3 :

  • Amenez-y de l’eau. Et à l’heure du repas, emmenez votre compagnon y prendre ses croquettes (ou sa pâté). Votre chien va comprendre que cet endroit, lieu où il a déjà eu des friandises, des caresses, des compliments et désormais sa ration est un endroit de confort. Un endroit où tout ce qui est plaisir est disponible. Le paradis en somme !

Le tour est joué, désormais votre chien est à l’aise dans ce qui est son salon privé. Il s’y sent comme un coq en pâte.

Exemples d'installation de boxes pour chiens


Que dois-je prendre comme box selon la taille de mon chien ?


En effet, la taille de votre chien va influer sur le choix de votre box. Mais pas seulement !

Il faut tout d’abord savoir quelle utilisation sera faite pour votre box. Sera-t-il utilisé en intérieur ou en extérieur ? Est-ce pour que votre chien y passe ses nuits simplement ? Est-ce la solution que je souhaite pour m’assurer qu’il soit à la fois à l’air libre et en sécurité lorsque je ne suis pas là ? Ces questions vont dans un premier temps vous orienter sur la structure à choisir. Lorsque l’on parle de structure, il y a trois éléments à distinguer :

  1. La superficie de la zone,
  2. Le type de panneaux à utiliser,
  3. La nécessité de le couvrir ou non.

Ce choix sera également fait en parallèle avec le gabarit de votre chien bien entendu.

1- Le choix de la superficie :

On pourrait se dire « Prenons la plus grande zone possible ! ». Ceci n’est pas complètement faux, mais, du coup, pas complètement vrai. En effet, le chenil doit être un endroit sécurisant pour le chien, or si la zone est trop importante par rapport au gabarit du chien, la place importante disponible peut avoir un effet contre-productif. Comme pour nous, êtres humains, il peut être inconfortable de se trouver dans une pièce trop grande. Pour lui, c’est la même chose. Un animal peut tout à fait se contenter d’une zone qui peut nous paraître « petite » s’il y vient pour se reposer. Pour résumer, si votre choix est de donner un endroit sécurisé pour le repos de votre chien (pas pour qu’il y reste plus de 10 Heures par jour) une zone de moins de 5 m² sera tout à fait suffisante. Même pour un chien de grande race. Attention, je parle bien ici du chenil comme de sa chambre !

Pour des utilisations plus longues, une zone d’une surface plus importante sera nécessaire. Pour les chiens de « petites races », moins de 20 Kg, une zone de 4,5 m² sera suffisante. Pour les chiens de tailles plus importantes, il faut prévoir un chenil de taille plus importante.

Toutefois, il faut bien rappeler une chose. Chaque chien doit se dépenser et penser qu’il le fera dans son box de détente (qui est comme sa chambre) est une hérésie. Il est impératif de passer du temps avec son chien, prévoyez toujours du temps pour lui, à travers une balade, des jeux, des moments d’échanges.

C’est pourquoi il est important de voir l’investissement dans un chenil, comme le fait d’offrir un coin de détente à son compagnon. Il ne s’agit pas de le renfermer, ou de le punir, mais bel et bien de lui donner sa zone. En fin de journée, il est ravi de pouvoir se reposer chez lui !

Pour résumer, ne pensez pas investir dans un box pour mettre votre chien de côté, mais pour lui offrir un endroit à lui, sécurisé, où personne ne pourra s’y introduire. Un endroit où il y sera détendu. C’est pourquoi j’ai tendance à qualifier les « chenils » de box de détente.

2- Quel type de panneaux dois-je prendre ?

Plusieurs solutions s’offrent à nous lorsqu’il s’agit de choisir le type de panneaux pour son box de détente.

Grillage souple :

La solution la plus abordable, pas la plus facile à installer. Attention à la résistance, à la tenue dans le temps, et aussi. Pas l’idéal pour les chiens qui ont tendance à beaucoup bouger, et qui sautent. Nous reviendrons dans la troisième partie (les caractéristiques à vérifier pour faire le bon choix) sur les choses à ne pas rater pour éviter un achat décevant.

Grillage soudé / Panneaux pré-assemblés :

Souvent très simple à monter, car il s’agit de panneaux prêts à être montés. Nous reviendrons dans la troisième partie (les caractéristiques à vérifier pour faire le bon choix) sur les choses à ne pas rater pour éviter un achat décevant.

Panneaux à barreaux :

Comme pour les panneaux à grillage soudé, ces panneaux sont prêts à être montés. Ils sont souvent choisis pour des chenils « professionnels » mais peuvent être la solution lorsque l’on possède un chien qui a tendance à s’enfuir, car très solides. Il existe plusieurs écartements entre ses barreaux, ce qui influe sur l’utilisation, et sur le prix. Nous reviendrons dans la troisième partie (les caractéristiques à vérifier pour faire le bon choix) sur les choses à ne pas rater pour éviter un achat décevant.

Chenils avec panneaux en bois :

Utilisation pour des chiens qui vont passer beaucoup de temps dans ces chenils. Idéal pour ce type d’utilisation (plutôt pour les professionnels) car ces panneaux coupent le vent et la pluie.

3 – Dois-je obligatoirement me munir d’un toit ?

Si votre box se situe à l’intérieur, ou sous un préau… le toit n’est pas obligatoire, mais si votre chien a tendance à fuguer ou est sauteur, il peut s’avérer indispensable.

Le toit a deux intérêts :

  1. Protéger de la pluie bien entendu,
  2. Apporter une zone d’ombre à votre compagnon durant les périodes ensoleillées.

Il existe plusieurs types de toit. Les toits « en dur »* qui peuvent des toits tôlés, ou en panneau isolant, et des toits souples**, en toile.

* – L’avantage des toits « en dur » est la longévité. Plus résistant, ils sont cependant plus compliqués à installer, et ont un soucis majeur : le bruit durant les phases de pluie. Cela peut être une source de stress pour votre chien, ou tout du moins d’inconfort.

**- Les toits souples sont une solution intéressante de par leur facilité de mise en place. Toutefois, certaines bâches ont une durée de vie limitée, notamment si le chien aime sauter, et qu’elles se détendent avec le temps. Il peut y avoir aussi des soucis d’étanchéité. Ces soucis peuvent venir de la qualité « intrinsèque » du matériau utilisé, mais aussi de la qualité des coutures de celles-ci. Nous reviendrons dans la troisième partie (les caractéristiques à vérifier pour faire le bon choix) sur les choses à ne pas rater pour éviter un achat décevant.

Certains modèles sont proposés avec le toit inclus. C’est très bien, toutefois il faut s’assurer que le toit est de qualité, sinon, il vous faudra réinvestir dans des solutions de remplacement, et l’investissement peut s’avérer onéreux.

Les modèles proposés sans toit ont la plupart du temps une à deux solutions additionnelles en ce qui concerne l’ajout d’un toit. Souvent dans ce cas de figure, les toits/ couvertures qui sont proposés(es) en additionnels(les) sont de bonne qualité. Toutefois, cela implique la plupart du temps un prix plus important.


 Les caractéristiques à vérifier pour bien choisir son chenil


Les chenils sont des solutions avec des prix pouvant varier fortement, même si les descriptions sont souvent proches. Il n’y a pas de technologie comme dans un téléphone, du coup il est assez simple de se faire un avis rapidement sur la qualité du produit.

Pour les solutions à grillage soudé

Première chose à vérifier : le poids. En effet, le chenil est une structure métallique. Donc plus le poids est élevé, plus la qualité des matériaux utilisée est bonne.

Par exemple, lorsque je compare deux produits aux caractéristiques proches (dimensions et toit le plus souvent), un produit à 19 kg sera moins fourni en matière qu’un produit à 35kg. Il se peut que l’épaisseur soit plus faible, ou aussi qu’il y ait moins de montants dans la structure.

Deuxième chose : L’épaisseur des montants. Plus important que les diamètres, les épaisseurs de montant sont l’élément principal qui donne la rigidité et la durabilité de la structure. Dites vous qu’un montant d’1,5 mm ne possède que 0,5 mm de matière en plus qu’un montant d’1mm, mais que cela représente 50% de matière en plus. D’où l’intérêt de regarder le poids, car ces épaisseurs de montant ne sont pas toujours indiquées.

Troisième chose : La qualité de « couverture » de la structure. Les boxes de détente vont la plupart du temps être utilisés en extérieur, du coup il est primordial d’avoir des pièces inoxydables. La galvanisation est le procédé le plus couramment utilisé. Il existe d’autres types de traitement comme l’EPOXY, ou le DRYLAC. Chaque technique possède une bonne longévité, la galvanisation est moins esthétique, mais est très durable. Le DRYLAC est une technologie industrielle qui nécessite le recyclage des eaux usées des usines où ce process est employé. Une technologie durable en quelques sortes.

Quatrième chose : La qualité de soudure des éléments. C’est presque plus important que la « couverture » des pièces, car aujourd’hui 95% des chenils sont bien recouverts. La différence se fait entre chaque produit par la qualité des soudures. En effet, une soudure faire partiellement va engendre des points de corrosion, et fragiliser rapidement votre chenil, même s’il a été parfaitement galvanisé. Comment le voit-on ? En général les marques qui ont des produits parfaitement soudés, 100% Soudé, le montre via des photos focus. S’il n’y a pas les photos, cela ne signifie pas qu’ils ne sont pas 100% soudés, mais il peut toujours y avoir un doute. Lorsqu’il y a la photo, ou la mention dans le descriptif, vous pouvez être tranquille dans votre choix.

Cinquième chose : La taille des mailles. Elle n’est pas importante d’un point de vue technique, mais peuvent influer fortement sur le prix. Une maille de 10cm x 5cm coûte normalement moins chère à produire qu’une maille 5cm x 5 cm, car il y a moins de matière. Du coup, il faut être attentif à ce détail. Il n’y a pas de meilleure solution sur cette caractéristique, une maille de 10 cm x 5 cm est ce qu’il y a de plus communément utilisée.

éléments à vérifier lors de l’achat d’un chenil pour chien

Le poids Indice de qualité
L’épaisseur des montants. En moyenne 1.5mm
inoxydabilité Type de galvanisation
Les soudures Indice de durabilité
Les mailles En moyenne 5/5

Pour les solutions à grillage souple

Une fois vérifiées les 4 premières choses (qui sont propres à tous les types de panneaux), vous devez vérifier deux choses si votre choix se dirige vers le box de détente à grillage souple.

Première chose : La qualité de la maille. Vous achetez un box pour un chien, par une poule ! Trop souvent les grillages mis à disposition sont fins, et cèdent très rapidement après que votre toutou se soit appuyé dessus. Une maille d’une taille inférieure à 60 mm x 60 mm est rarement utilisée pour un chien. Si le descriptif vous fait état d’une maille 25mm x 25 mm, il se peut que le grillage soit, à la base, prévu pour la volaille. Je dis cela car beaucoup de personnes ont été déçus par cet aspect. En ce qui concerne la grosseur du grillage, 2mm parait être un minimum qui convient parfaitement.

Deuxième chose : Le nombre de montants sur un pan de chenil. Cela peut paraître assez flou comme notion, mais il faut bien se dire que la « barrière » entre la zone intérieure et extérieure est faite par le grillage que l’on va tendre. Il est donc important de limiter l’espace « inter-montants » afin d’assurer une tension optimale du grillage. Cela se voit très rapidement sur la photo du produit. Une règle : Pas plus d’1m50 entre chaque montant.

  • Exemple : Si je vois un chenil 2m x 2m en photo, et qu’il n’y a aucun montant au milieu, le grillage se détendra en deux temps trois mouvements.
  • Exemple : Si je vois un chenil 3m x 1,5m, si chaque « grand » côté possède un montant central, mon grillage sera correctement tendu.

Petit conseil supplémentaire : les éléments de fixation du grillage. Ils sont livrés avec le kit, leur nombre est rarement identifié dans les descriptifs, n’hésitez pas à en ajouter afin d’assurer une tension optimale du grillage. Il s’agit de simple fil de fer lisse.

éléments à vérifier lors de l’achat d’un chenil pour chien

Les éléments de fixation Essentials pour une utilisation optimale
L’inoxydabilité Type de galvanisation
Nombre de montants Maximum 150cm entre deux montants

Pour les panneaux à barreaux

Une fois vérifiées les 4 premières choses (qui sont propres à tous types de panneaux, vous avez compris), il faut principalement vérifier une chose pour les panneaux à barreaux : l’entraxe ou l’intervalle ou l’espace entre deux barreaux.

La plupart du temps, cet espace est de 8 cm. La tête d’un chien peut y passer, et cela peut engendrer un problème :

  • – Une fois la tête passée dans les barreaux, et en voulant se retirer, le chien se coince la tête avec ses mâchoires

C’est pour cela qu’il existe des panneaux avec un espacement de 5 cm seulement, qui évite ce type de problèmes, et qui sont encore plus robustes pour le coup. Les prix sont plus élevés également, mais il s’agit de solutions haut de gamme, utilisées la majeure partie du temps par des professionnels.

 

Les éléments de fixation Essentials pour une utilisation optimale
L’inoxydabilité Type de galvanisation
L’entraxe 5 à 8 cm pour la sécurité de l’animal